San Pedro de Atacama (2/2)

Suite de la page sur San Pedro de Atacama où j’ai vu de nombreuses choses surprenantes.

Les geysers et le salar d’Atacama

Des geysers se situent à 70km au nord de San Pedro. Quoi de mieux que le vélo pour une nouvelle excursion ? … Je plaisante ! 😀 Aujourd’hui, c’est location de voiture, vu la distance ! Il faut s’y rendre au tout début du lever du jour, période à laquelle les geysers sont les plus actifs.
Nous voilà donc à prendre la route à 5:30 en 4×4 pour rejoindre le site. La route est plutôt bonne et les conducteurs excellents 😉 . Progressivement, le ciel s’illumine, dévoilant, une nouvelle fois, des sommets enneigés.

D’abord légèrement réticent à l’idée de faire le déplacement pour voir les geysers d’Atacama (suite à ma déception sur ceux de Sajama), je ne regrette absolument pas ma venue. Les fumerolles sont très nombreuses et plusieurs cratères expulsent de l’eau à quelques dizaines de centimètres.

L’ambiance de lever du jour est très particulière, envoûtante, troublante grâce à la fumée dégagée. Elle crée un voile qui peut être très opaque et, quelques secondes après, complètement inexistant .

 

Par contre, il faut que tu saches que, de bon matin, il fait sacrément frais. Je n’avais pas de thermomètre sur moi mais aux pieds glacés, je pense que l’on s’approche des -10°.

J’ai même la chance d’apercevoir des vigognes sauvages qui profitent du champ géothermique pour se réchauffer durant l’hiver.

Pour te réchauffer, tu pourras profiter d’une source d’eau chaude qui a été aménagée en piscine. Par contre, je ne te garantis pas la température , elle semblait … tiède. Je ne m’y suis pas plongé, craignant la sortie frigorifiante 😀 J’ai préféré explorer les environs de ce second champ de geysers.

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons dans un petit village qui possède une jolie église et profitons des paysages manqués à l’aller.

A seulement quelques kilomètres de San Pedro, un petit parking permet d’admirer la vue sur la vallée qui semble, en effet, bien aride.

C’est vraiment une sortie agréable à faire à la demi-journée et facilement réalisable par soi-même.

Tant qu’à faire d’avoir une voiture, autant l’utiliser pleinement : direction le salar d’Atacama au sud de la ville. Avant d’y parvenir, nouvel arrêt dans le petit village de Tocoano qui possède une église du 18ème avec une structure en bois de cactus. Je suis complètement fan !

Le parc de la laguna Chaxa, puisque c’est là que je me rends, est plus élaboré que ceux précédemment visités. Un petit sentier permet de serpenter à travers les cristaux de sel et des panneaux explicatifs abordent la faune et la flore locales.

Qui dit salar, dit nouvelle possibilité de voir des flamants roses. Et comme je ne m’en lasse pas, revoilà quelques clichés 😉

 

La vallée de Mars

Après deux jours de repos pour mon corps (soyons honnête, surtout pour mon arrière train 😉 ), je me sens à nouveau d’attaque pour louer un vélo. Direction, la vallée de Mars, parfois appelée la vallée de la mort par les agences, surtout pour des considérations marketing 😀 . Elle se situe à proximité de la vallée de la Lune mais elle est pourtant très différente. Avant de m’y rendre, je grimpe sur un belvédère pour en avoir une première vue globale.

Un chemin serpente à travers les excroissances rocheuses, passant par des endroits légèrement dissimulés. En prenant mon temps, je découvre des petites pépites : points de vue extraordinaires, mini-salar, je me régale de ce début d’excursion 🙂 .

 

Pour parfaire le tout, je suis absolument seul dans cet environnement, entouré d’un silence parfait. Le sable est beaucoup plus présent que dans la vallée voisine, créant de nombreuses dunes de sable, connectées entre elles.

Une sortie phare des agences de la ville est le sandboard, ce surf des sables que j’avais essayé à Ica au Pérou. Ici aussi, il faut arpenter la dune la plus haute avant de se lancer dans la pente.

Évidemment, la vue depuis le haut de la dune est splendide, ce qui, entre nous, est bien le moins après une telle montée dans le sable en plein soleil 😉 .

Pour rejoindre la partie haute du parc, il est nécessaire de décrocher les pédales et de pousser son VTT sur plusieurs centaines de mètres sur le chemin, totalement ensablé. Prévois bien une bouteille d’eau, tu vas en avoir besoin à ce moment là 😉 Une fois parvenu en haut, la vision s’étend sur des dizaines de kilomètres dans ce désert.

Une sortie moins longue mais tout aussi physique que celle de la vallée de la lune à cause des passages dans le sable. Par contre, il y a beaucoup moins de monde.

Pour le retour, au lieu de revenir sur mes pas, je choisis de prendre la route qui passe par plusieurs points de vue (pas toujours officiels ( 😉 ) sur la vallée de la lune.

La soirée astronomique

Dernière sortie réalisée, de nuit cette fois, une visite guidée des constellations visibles depuis l’hémisphère sud. San Pedro est un lieu très couru des astrologues qui profitent de son altitude, de sa très faible humidité et de sa position géographique. J’ai pu admirer la lune (la vraie cette fois, pas la vallée 😉 ) ainsi que Saturne, Jupiter et des amas d’étoiles. Les 5 télescopes disponibles permettent d’observer librement et sans temps d’attente plusieurs parties du ciel. Toutefois, le guide semblait lassé de répéter son speech en Espagnol puis en Anglais et je n’ai eu droit à aucun conte mythologique ou Andin. Dommage. (photo de Stargazing San Pedro)

J’aurai bien fait aussi des lagunes plus lointaines, en direction de l’Argentine mais la météo en a décidé autrement, bloquant les routes avec de la neige. Ce qui est certain, c’est que l’on peut passer deux semaines sans s’ennuyer dans cette partie du désert. Quel plaisir d’avoir fait ce petit crochet depuis la Bolivie !

INFORMATIONS PRATIQUES

Auberge de jeunesse : camping plutôt, les prix des hébergements étant élevé dans ce lieu touristique, je me suis rabattu sur quelques nuits en tente. « La casa del Sol » au nord du centre, parfaitement placé, le « camping » est en fait la cour en terre battue de l’auberge. Wifi au top, eau chaude, cuisine à disposition, le tout pour 5.000 pesos la nuit. J’ai appris après qu’avec une bonne négociation, il est possible d’avoir un lit en dortoir à 6.000 …

Déplacement : La venue depuis Uyuni était comprise dans le prix de l’excursion (moyennant 50 BOB supplémentaires). Location d’un 4×4 à 5 personnes : 10.050 + 2.500 pesos d’essence. Je recommande fortement la location auprès d’Europcar, l’employée est une crème. Location de vélo dans le centre pour 6.000 pesos la journée ou 3.500 pesos pour 6 heures

Entrées : 10.000 pesos pour le parc des geysers, 2.500 pour la laguna Chaxa, 18.000 pour la sortie astronomique, 2.500 pour la vallée de la lune, 3.000 pour la vallée de mars. Les pesos partent à toute allure et j’ai failli avoir plusieurs crises cardiaques lorsque l’on me demandait plusieurs milliers de pesos. Heureusement, les billets sont gros 😀

PS  : 1€ = 756 pesos 😉

Repas : Environ 5.000 pesos pour un repas basique, 10.000 pour un restaurant en ville. Vous trouverez une boulangerie française succulente pour assouvir vos envies de pains au chocolat 😉 : Franchuteria, vers le grand parking

 

3 réflexions sur “San Pedro de Atacama (2/2)

  1. Dumont dit :

    Bonjour Antoine,

    Eh oui nous revoilà après un long moment d’absence…
    On n’avait pas vu la carte de ta progression depuis bien longtemps…
    À partir de demain, on va mettre les bouchées doubles pour récupérer notre retard…
    On a fait deux semaines vers la Dordogne, le Lot et Toulouse (Olivier) en camping car, notre première expérience !… sans eau, sans frigo la nuit,, le baptême du feu si on peut dire!… Au plan touristique, très bien… puis Lyon(Elise) plus Savoie vers St Jean de Maurienne puis Valmorel (Thomas) pendant une dizaine de jours.. Et un week-end 2 cave… Bon, maintenant Christine bosse à Alençon, on va pouvoir récupérer notre retard….. Olivier vient de partir en vacances en Italie (combi camping car)..
    Apparemment tu as bien progressé, alors à bientôt pour quelques commentaires… Bises à toi de Christine et moi ‍♀️

Répondre à Antoine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.