Huaraz

Perchée à 3000m au milieu de la cordillère blanche, ville reine de la randonnée, je me délectais d’avance de pouvoir y aller au cours de mon périple au Pérou. Toutefois, de nature prévoyante, je ne veux pas brûler les étapes. La dame n’offre ses plaisirs qu’aux personnes qui prennent le temps de les apprécier. Pour être plus concret, à partir de cette altitude, le mal des montagnes peut survenir (maux de tête, vomissement, embolie, mort … 🙂 ). Autant dire qu’avant de me lancer dans un trek de 3-4 jours montant à près de 5000m d’altitude, je vais me laisser le temps de m’acclimater 😀 .

Je consacre la première journée à découvrir la ville. Je trouve que l’ambiance est radicalement différente des villes côtières dont je viens. De nombreux habitants portent des vêtements traditionnels colorés, presque tous sourient et me rendent mon « Buenos dias » fort approximatif. Certaines personnes viennent même spontanément engager la conversation avec moi. J’aime déjà cette ville, plus humaine, plus vivante.

De plus, l’auberge de jeunesse dispose d’un « mirador », une sorte de terrasse avec une vue panoramique sur les montagnes environnantes. J’adore !

Les ruines de Wilcahuain

Les sirènes des sommets m’appellent, mais je résiste encore un peu, le temps de faire une petite marche préparatoire au départ de Huaraz. L’objectif de la seconde journée est un site pré-Inca : Wilcahuain. Après avoir traversé la ville, je gravis sans soucis la pente qui y conduit. Je retrouve mes repères de « marcheur aux bâtons », au milieu de tous les animaux de la ferme : poules, coqs, chiens, chats, cochon, canard m’accompagnent pendant la modeste ascension.

Toutes les personnes m’ont dit que cette sortie est bien indiquée. Probablement, mais je n’ai vu qu’un seul panneau, à 200m de l’arrivée , peut-être à cause ou grâce à l’application Maps.me qui m’a bien guidé, mais peut-être pas sur la piste « officielle » 🙂 . Les ruines sont modestes et pas moins de 4 gardiens sont présents pour 4 touristes (dont Lucie et moi …). Chaque étage des bâtiments possèdent une entrée très basse, donnant directement sur l’extérieur. Ils avaient résolus bien avant nous le soucis d’escalier intérieur. Malins !

Même si les ruines sont modestes, cette petite boucle de 350 mètres de dénivellation et 18km m’a permis de découvrir quelques villages, quelques pâturages, et des quartiers entiers de Huaraz. Une bonne journée en somme 😀 .

Laguna de Wilcacocha

Bon, je suis venu à Huaraz pour marcher ou pour jouer au fermier ? Cette troisième journée va me permettre de me tester un peu plus. L’objectif est la Laguna de Wilcacocha, autrement dit, un lac d’altitude. Il se situe dans la cordillère noire, en face de la cordillère blanche. Il est possible d’admirer celle-ci depuis l’étang, en haut. Après 20 minutes de colectivo pour sortir de la ville par le sud, je suis déposé à coté d’un pont. Le départ est assez raide et j’arrive rapidement à un village où je retrouve des cochons, décidément !

Arrivé à 3500m, je décide de fêter ce pallier par une petite pause 😉 .

Puis l’ascension reprend jusqu’au sommet à 3750m avec le fameux lac et une vue sympathique. L’occasion de prendre le casse-croûte en compagnie de deux chiens errants qui patienteront tout le repas en quête d’une maladresse de ma part dans la confection du sandwich 🙂 .

La redescente s’effectue sans soucis, aucun symptôme du mal des montagnes donc pour la suite, on arrête de s’amuser à marchouiller, on va vraiment treker  😀 …

Informations pratiques

Auberge de jeunesse : Caroline Lodging, 15 soles la nuit en dortoir de 4 ou 6, petit-déjeuner inclus, je recommande chaudement, d’autant qu’ils sont de très bons conseils pour les randonnées (nombreuses) des environs.

Prix d’un repas : 1 ou 2 soles pour une spécialité locale en street-food (humm la papas fourrée), pour le reste, ça sera course au supermarché de ville : « Trujillo »

Déplacement : 45 soles pour un trajet de nuit Trujillo – Huaraz toujours avec Movibus (320km), quelques soles pour les colectivos, sinon, la marche, c’est gratuit 😉

Entrée : 5 soles pour les ruines de Wilkawain