La route 6 jusqu’à Wanaka

Après la région des glaciers, je poursuis ma descente toujours plus au sud de l’île du sud. Je suis sur le point de rejoindre Wanaka, proche du lac du même nom. Avant d’y parvenir, je vais profiter des nombreux points de très grand intérêt sur la route.

Plage Monro

A 35 kilomètres au nord de Haast, juste après le lac Moeraki que longe la route 6 (celle que j’emprunte depuis un bon moment et pour un bon moment 😉 Je t’ai déjà décris quelques spots ici ), un sentier s’enfonce dans la forêt sur quelques centaines de mètres.
Il mène à une très jolie plage où l’eau est d’une pureté déconcertante. Je crois que c’est la première fois que je suis sur un rivage où les galets tapissent la plage, l’entrée dans l’eau et le fond de la mer. Je tenterais bien de savoir si cela se poursuit ainsi plus au large mais l’eau est vraiment trop froide.

Elle l’est d’ailleurs à tel point qu’une colonie de pingouins a élu domicile à proximité. Ceux-ci étant très craintifs, il est interdit de s’en approcher de trop près. Mais quel plaisir de les voir sortir de l’eau et rejoindre leur nid en bordure de forêt. Plusieurs traverseront ainsi jusqu’à ce que toute la colonie soit rentrée au bercail 🙂

Si tu es sur la route du sud (et je te conseille fortement d’y passer 😉 ), prends une heure ou deux pour voir cette colonie sur la plage magnifique, tu ne le regretteras pas !

Kings Point

Beaucoup plus classique et beaucoup plus touristique, Kings Point est le premier d’une série de beaux points de vue sur la mer. La technique de visite est « american style » : parking avec bus et  toilettes, points de vue aménagés et goudronnés à moins de 50 mètres, on prend la photo et on remonte dans le véhicule aussi sec ! 🙂 Disons que c’est reposant 😀 !

Sur l’une des plages, une femme pressée me lance quelques mots dans le vent avant de filer. Je n’ai rien compris mais il semblerait que quelque chose se trame. En effet, une colonie de dauphins s’amuse à quelques mètres de la plage. S’ensuit une longue séance de tentatives de photos mais les bougres sont vifs et bien plus imprévisibles qu’une baleine 😉 .

Pour ne rien gâcher au spectacle, la plage est située dans un cadre absolument splendide, avec des vues sur les sommets. Une excellente occasion de passer quelques heures en se dorant la pilule au soleil. Peut-être qu’avec de la chance tu pourras même nager avec les dauphins, mais alors prévois une bonne combinaison 😉

 

Route Haast – Wanaka

Attention, on rentre là dans du très lourd. J’avais lu qu’il s’agissait d’une belle route. Je trouve que cette description est très en-dessous de la réalité ! Elle longe tout d’abord le lit d’une rivière aux eaux d’un magnifique bleu. Je m’enfonce enfin dans cette île du sud et ce que j’y vois me ravit.

La technique de visite change un peu : il y a toujours de nombreux points d’arrêt mais il faut faire quelques centaines de mètres pour rejoindre les sites. Aucune difficulté de marche sauf lorsque survient la terreur des lieux : la sandfly. Cela faisait quelques jours qu’elle rôdait autour de moi mais ici, elle chasse en bande et elle est affamée 👿 !  Il s’agit d’une simple mouche pourtant. Plus petite qu’un moustique, sa piqûre est beaucoup plus douloureuse et plus durable. Lorsqu’elle te suce le sang, tu sais que cela va te démanger pendant des jours ! Et elles sont des dizaines à vouloir se régaler de ton nectar … Autant dire qu’il faut toujours être en mouvement et que le temps de visite est plutôt court, ce qui complexifie un peu les prises de vue 😉 . Ceci n’enlève toutefois rien au charme des lieux. Plusieurs cascades finissent dans un ruisseau bleu turquoise.

 

La bien nommée « Blue pool » est une immense vasque d’eau où il est théoriquement possible de se baigner si tu ne crains pas l’eau très fraîche des glaciers. Là encore, la pureté de l’eau me fascine.

La profondeur est telle que des jeunes s’amusent à sauter du pont ! Une fois le courageux saut effectué, un second défi se présente : revenir sur la berge avant d’être en hypothermie 😉

Les paysages de montagnes et de vallées m’avaient manqué, me voilà servi. Tout le long de la route est un festival visuel ! En particulier lorsque l’on arrive à proximité du lac Wanaka, c’est tout simplement grandiose. Les nuages créent des jeux d’ombres et de lumières qui subliment le tout.

Le soir arrive doucement et les couleurs changent encore. Je ne réussis pourtant pas à m’arracher à ce spectacle des rives du lac. Chaque petit espace à côté de la route est un prétexte pour un arrêt photo 🙂

Soyons honnête, il s’agit assurément de l’une des plus belles routes de Nouvelle-Zélande. Elle est, pour moi, un incontournable que je prendrai plaisir à parcourir à nouveau lors d’un prochain voyage dans ce pays. Par contre, n’oublie pas tes vêtements longs et la bombe de répulsif ou les sandfly vont te faire vivre une mauvaise expérience 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.